vendredi 2 décembre 2016

L’épisode de pollution toujours en cours dans le bassin lyonnais



La qualité de l’air reste médiocre dans le bassin lyonnais et le nord-Isère.

Le niveau d’information reste donc activé pour la 2e journée consécutive. Cet épisode de pollution aux particules fines s’étend même à d’autres zones de la région, telle que l’Ouest de l’Ain, la Vallée de l’Arve, la Vallée du Rhône ou encore la zone urbaine des Pays de Savoie.

"Le maintien de conditions météorologiques anticycloniques restera très favorable à l’accumulation des polluants. Dans ces conditions, les teneurs en particules liées, entre autres, au chauffage devraient poursuivre leur augmentation et la qualité de l’air devrait encore se dégrader", précise ATMO Auvergne-Rhône-Alpes.

Vendredi, les conditions resteront similaires. La qualité de l’air pourrait encore se dégrader.

Source 

Grève dans le métro à Lyon : le trafic restera perturbé vendredi


La galère va continuer pour les usagers du métro vendredi.
 

Les TCL ont communiqué leurs prévisions trafic pour la dernière journée de la semaine.

Comme ce jeudi, la ligne D circulera à partir de 7h, tout comme les deux funiculaires. Pour les lignes, A, B et C, il faudra patienter jusqu’à 8h pour pouvoir les emprunter. C’est à partir de cette heure-là que le réseau se mettra « progressivement » en route, précisent les TCL.


Pour assurer une continuité du trafic, les TCL mettront en place des navettes bus, qui circuleront avec une fréquence de 15 minutes environ, entre Laurent Bonnevay et Charpennes et entre Gare d’Oullins et Jean Macé de 5h à 8h30, et entre Gare de Vaise et Perrache et entre Gare de Vénissieux et Grange-Blanche, de 5h à 7h.


L’après-midi, seule la ligne C sera impactée. Ce métro, qui relie Hôtel de Ville à Cuire, sera à l’arrêt entre 19h et 20h, puis entre 22h30 et 23h30.


Toutes les autres lignes circuleront normalement. Les prévisions trafic pour ce week-end seront communiquées vendredi après-midi.


Source 

150 policiers manifestent devant le Palais de Justice de Lyon



C’est un point de rendez-vous qui n’a pas été choisi au hasard pour cette nouvelle manifestation de policiers.

150 agents, pour la plupart des officiers de Police Judiciaire, se sont rassemblés devant le palais de justice de Lyon ce jeudi à la mi-journée. Un mouvement pour dénoncer les réformes judiciaires, qui, selon les syndicats, "polluent le travail des enquêteurs" : "Les gardés à vue ont de plus en plus de droits, alors qu’ils oublient leurs devoirs », explique un des manifestants. « Tout cela se fait au détriment des policiers et des victimes", regrette ce membre de la PJ lyonnaise.

Depuis le mois dernier, "les gardés à vue peuvent s’entretenir pendant 30 minutes, soit avec un membre de leur famille, soit avec les autorités consulaires s’il s’agit d’étrangers", précise l’agent.
De même, à partir du 1e janvier, les mineurs seront obligatoirement accompagnés d’un avocat. Une mesure pourrait également rendre obligatoire la présence d’un avocat lors des perquisitions.

Source 

A46 coupée à cause d’un poids-lourd en feu : des bouchons monstres dans l’Est lyonnais



L’A46 nord a été coupée une partie de la nuit en direction de Paris, après l’incendie d’un camion frigorifique.

Si un passage a pu rouvrir peu avant 7h ce jeudi matin, mais des bouchons monstres sont toujours enregistrés dans les grands axes de l’Est lyonnais.

Le Nœud des Iles et le périphérique Laurent Bonnevay sont congestionnés, tout comme la Rocade Est en direction du Nord. Selon Onlymoov, il faut compter 35 minutes pour relier Meyzieu au Nœud des Iles, au lieu de 4 habituellement, et 27 minutes pour aller de la porte de Croix-Luizet au Nœud des Iles au lieu de 2 en temps normal.

Source 

Un San-Priot arrêté pour le braquage d’une station-service


Il est soupçonné d’un vol à main armée contre la station BP, sur l’aire de Saint-Priest, sur l’A43.

Interpellé ce mardi, ce jeune homme de 21 ans originaire de Saint-Priest serait l’un des deux hommes qui auraient commis le braquage, le 11 octobre peu après minuit. A l’aide d’un couteau, ils étaient repartis avec le fond de caisse du BP, soit 70 euros.

Le suspect avait été identifié grâce aux caméras dans la boutique. De plus, lors de la perquisition de son domicile, des chaussures semblables à celles portées durant le vol à main armée avaient été retrouvées. L’individu a été présenté ce mercredi devant la justice pour l’ouverture d’une information.

Source 

Trois personnes arrêtées près de Lyon après la saisie de 45 kilos de cannabis sur l’A7



Les enquêteurs continuent leurs investigations concernant l’affaire de la saisie de 45 kilos d’herbe de cannabis le 5 novembre au péage de Chanas sur l’A7.

Après l’arrestation des deux Lyonnais, conducteurs des deux voitures du go-fast, des coups de filets ont eu lieu depuis une semaine.

Deux hommes, de 19 ans et 29 ans, habitants à Vaulx-en-Velin et Villeurbanne ont été arrêtés et déférés devant un juge d’instruction de Grenoble. Ils ont été placés sous mandat de dépôt.

Une femme de 36 ans domiciliée à Vénissieux a aussi été interpellée ainsi que deux Echirollois. Les domiciles de ces deux Isérois, âgés de 29 et 36 ans, ont été perquisitionnés. Ainsi, une arme de poing et 20 000 euros en espèce ont été retrouvés chez le plus jeune. Ces trois individus devaient être présentés ce mercredi à un magistrat.

Source 

Tué d'une balle dans la tête à Décines : l'accusé a été acquitté



Les proches d'Adrien Vuillemin n'ont toujours pas d'explication à leur chagrin.

Mercredi soir, les jurés de la cour d'assises du Rhône ont acquitté Jacques Florès, accusé d'avoir tué le jeune Décinois en mai 2009 d'une balle dans la tête.

Dix à douze ans de prison avaient pourtant été requis à son encontre.


Mais le dossier était trop peu fourni, il manquait LA preuve.
Jacques Florès, soupçonné d'avoir tiré depuis son appartement sur le groupe de jeunes qui faisait trop de bruit, a toujours nié les faits. Aucune n'arme n'a jamais été retrouvée, mais des munitions se trouvaient à son domicile. Et le quinquagénaire n'avait jamais été condamné auparavant.

Jacques Florès avait déjà bénéficié d'un non-lieu avant que la chambre d'instruction de la cour d'appel ne l'envoie devant les assises du Rhône.


On ne sait pas encore si la famille d'Adrien Vuillemin compte faire appel de ce verdict.

Source 

L’École des Beaux-Arts de Lyon expose au musée gallo-romain de St Romain-en-Gal



Le musée de St Romain-en-Gal accueillera à partir de ce jeudi et jusqu’au 5 février l’exposition "le Contenant perdu".

Ce projet d’étudiants de 2e et de 3e années, inscrit en option art de l’École Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Lyon (ENSBA), côtoiera les collections déjà présentes du musée. Quelques œuvres seront également exposées à l’extérieur sur le domaine des Allobroges.

Pour les 11 étudiants qui participent au projet, c’est une grande première, une expérience d’exposition grandeur nature. Les œuvres ainsi présentées sont le fruit d’un travail d’une année alliant regard et réflexion sur le musée gallo-romain de Lyon, la ville de Vienne et également St Romain-en-Gal. Cette exposition permettra notamment de confronter des œuvres plus contemporaines avec des œuvres et une culture vieille de plusieurs millénaires.

Une rencontre avec les étudiants du projet est prévue ce samedi à 15h30 et une visite avec des enseignants de l’ENSBA de Lyon se déroulera le 10 décembre à 15h30. 

Source 

jeudi 1 décembre 2016

François Hollande ne sera pas candidat à la présidentielle de 2017

Le chef de l'Etat a annoncé au JT en direct de l'Elysée ce jeudi soir qu'il ne briguerait pas de second mandat après avoir dressé le bilan de son action.

La fin du suspense. François Hollande s'est exprimé ce jeudi soir à 20 heures en direct à la télévision depuis l'Elysée, pour annoncer qu'il ne serait pas candidat à l'élection présidentielle de 2017. Le chef de l'Etat l'a affirmé après avoir fait un bilan de son action depuis 2012.

La déclaration du chef de l'Etat était à suivre en direct ci-dessous.

20h10 Hollande pas candidat à sa succession

 

Après avoir fait son mea culpa, François Hollande a déclaré : "Je ne suis animé que par l'intérêt supérieur du pays. L'expérience m'a apporté l'humilité nécessaire dans ma tâche. Aujourd'hui je suis conscient des risques que feraient courir une démarche qui ne rassemblerait pas autour de moi. Aussi, j'ai décidé de ne pas être candidat au renouvellement de mon mandat".
Personne n'aurait pu dire avant son intervention quelle serait la décision du chef de l'Etat.

20h09 "Un seul regret"

 

"Je n'ai qu'un seul regret et c'est d'avoir proposé la déchéance de la nationalité. Je pensais qu'elle pouvait nous unir, elle nous a divisé", a confié François Hollande.

20h08 Son combat contre le terrorisme

 

Evoquant les attentats en France, Hollande a déclaré : "Dans ces circonstances particulièrement éprouvantes j'ai voulu que soit maintenue la cohésion nationale. Bous avons tenu bon. J'ai pris les mesures qui étaient nécessaires, notre arsenal pénal a été durci".

20h07 "Les résultats" sur le chômage "arrivent"

 

"L'engagement que j'avais pris était de faire baisser le chômage. J'ai fait en sorte d'aider les embauches. Les résultats arrivent. Ils arrivent plus tard que je ne l'avais prévu et restent encore trop élevés", a déclaré Hollande, en dressant le bilan de son action.

20h05 Le président va faire "connaître sa décision" pour la présidentielle

 

Avant de dire s'il se présentera ou non en 2017, François Hollande fait le bilan de son mandat. "Depuis mai 2012, j'ai agi pour redresser la France et la rendre plus juste. Les comptes publics ont été assainis. J'ai voulu que notre modèle social soit conforté et élargi", a-t-il déclaré. "J'ai fait avancer les libertés, l'égalité entre les couples a été renforcée. J'ai modernisé notre démocratie avec la réforme territoriale." Il a ajouté que c'était à Paris que "l'accord historique" sur le changement climatique "a pu être signé".

19h58 Le JT de 20H va commencer

 

Le président laisse depuis plusieurs mois planer un épais brouillard sur son avenir. En privé, des membres du gouvernement, au-delà des fidèles du président, ont assuré aux "Echos" qu'il n'y a « aucun suspense » et que François Hollande sera candidat. D'autres ont estimé à l'inverse, y compris certains de ses partisans, qu'« il n'ira pas ». Le suspense devrait être levé ce soir.


dimanche 13 novembre 2016

Genas : un homme grièvement blessé par des coups de feu







Les riverains d’un lotissement de la rue Gambetta à Genas ont été tiré de leur sommeil par des coups de feu.

Un homme de 38 ans a été gravement blessé par des coups de feu vendredi soir vers 23 heures. Les forces de l’ordre ont tardé à arriver sur les lieux mais l’homme a pu être conduit à l’hôpital par son frère qu’il avait appelé. Le pronostic vital de l’homme était vendredi soir, encore réservé.

L’incident aurait eu lieu après que la victime a surpris un cambrioleur chez elle. Ce dernier aurait alors fait usage de son arme et blessé grièvement le propriétaire du domicile. Élément étonnant, la victime était connue des services de polices.

La brigade de recherches de Bron et la section de recherches de Lyon ont été chargés de l’enquête.

Source 

Deux réfugiés attaqués dans le 1er arrondissement : un vol qui aurait mal tourné







L’enquête se poursuit actuellement avec l’exploitation des images de vidéosurveillance.
Rebondissements dans l’affaire des coups de couteau sur les Pentes (Lyon 1er). Deux réfugiés syriens âgés de 26 ans et 32 ans ont été poignardés jeudi soir à 23h30 dans la rue des Jardin-des-Plantes.

Des commerçants ont alors tenté de stopper l’hémorragie du plus jeune qui présentait plusieurs plaies au thorax. L’homme a finalement été transporté à l’hôpital où son état de santé s’est stabilisé. Le plus âgé a été touché à l’oreille puis retrouvé par les forces de police. Les deux hommes n’ont pas encore pu être entendus par la police.

L’agresseur était armé d’un couteau dans chaque main et, avec son complice, aurait attaqué les deux réfugiés dans le but de les voler, raconte le Progrès.

Source 

Entre grands crus et vins modestes, un Lyonnais a été élu meilleur sommelier de France







Il voit ce titre comme une « belle consécration, la reconnaissance des gens du métier ». Gaëtan Bouvier a été élu cette semaine Meilleur Sommelier de France, au terme de deux jours de concours à Toulouse.
Pour en arriver là, le sommelier de la Villa Florentine confie avoir mené quatre ans de travail intense : « On déguste énormément à l’aveugle, on part une fois par semaine dans les vignobles pour se tenir à la page de ce qui se fait dans nos régions, on révise pour connaitre les vignobles du monde entier, connaitre les produits du bar, les eaux de vie ».

Et pendant deux jours, il a fallu enchainer les épreuves : répondre à un questionnaire écrit, reconnaitre les vignobles sur des photos, déguster à l’aveugle des vins et des eaux de vie ou encore faire un accord met et vin.

Parce que le sommelier doit avoir une immense culture œnologique : « On reste un ouvrier de la restauration avant tout, on a une connaissance qu’on met à la disposition des gens, mais on essaie de ne pas l’étaler, simplement de bien renseigner les clients. C’est important d’emmener les choses de manières simples et ludiques », confie Gaëtan Bouvier.

Avec un peu plus de 10 ans d’expérience dans ce métier, est-il encore possible de prendre du plaisir à boire du vin ? « Il y a la façon de goûter, celle dont on se sert pour gérer notre cave, notre outil de travail, et il y a une partie où on boit du vin. Là, on ne déguste plus, on peut même apprécier un vin modeste. Il vaut mieux déguster un vin modeste entre amis, qu’un très grand cru avec des gens qu’on apprécie pas forcément ». Et le trentenaire d’ajouter : « J’aime rentrer dans ma famille, dans mon petit village de l’Isère, et boire du vin sans réfléchir à ce que j’ai dans le verre, juste pour passer un bon moment ».

Mais s’il ne devait en choisir qu’un, Gaëtan Bouvier garderait la Côte-Rôtie, après avoir tout de même longtemps hésité, car « on ne peut pas choisir son enfant préféré » : « La syrah est magique, et je pense que c’est une appellation qui peut donner beaucoup d’évolution à ce vignoble ».

Et à quelques jours du lancement du Beaujolais Nouveau, le meilleur sommelier de France en revient une nouvelle fois à son dicton fétiche : « C’est un vin de copinade qui est fait pour être dégusté, c’est cette approche du vin de camaraderie et ce petit côté franchouillard que j’apprécie ».

C’est donc ce grand écart entre deux univers que le chef-sommelier de la Villa Florentine aime faire, parce que « le vin, c’est deux univers, une partie de grands crus, et des vins modestes, qui se dégustent rapidement, entre amis ou en famille ».

Source 

Lyon : des militants pour la cause animale rendent hommage aux victimes des abattoirs







Après avoir bloqué le "couloir de la mort" de l’abattoir de Corbas jeudi matin, les militants de l’association 269Life Libération animale ont manifesté ce vendredi après-midi rue de la République.

Ils entendaient ainsi "rendre hommage aux victimes des abattoirs", et dédiaient leur action "aux animaux de l’abattoir de Corbas qui sont morts jeudi".

Des militants, recouverts d'un drap pour représenter des corps d'animaux, se sont notamment allongés devant un restaurant réputé pour servir de la viande.

Source 

Quelles sont les routes les plus dégradées dans le Rhône ?








Le Rhône fait partie des 10 départements français qui comptent le plus grand nombre de routes jugées dangereuses. C’est ce qui ressort d’une étude de l’association 40 millions d’automobilistes et du site J’ai mal à ma route, publiée ce vendredi.
Entre le 26 novembre 2015 et le 1e mars 2016, plus de 31 000 signalements de routes détériorées ont été collectés. Dans le Rhône, ce sont 792 signalements qui ont été pris en compte, alors que le département compte 11 445 km de réseau routier.

Selon l’association, trois points noirs ont été désignés par les automobilistes. Le premier étant l’entrée du tunnel rue de la Villette à Lyon. "La signalisation de limitation de hauteur est inadaptée au vu de la fréquence des accidents. Une solution consisterait à remplacer le portique toujours ouvert et défaillant par un faisceau de détection couplé à des flashs – voire à une alerte sonore – comme ce qui se fait sur les autoroutes", peut-on lire sur le rapport de 40 millions d’automobilistes.

Vient ensuite la montée de Vindry, à Pontcharra-sur-Turdine. "Le revêtement qui vient d’être refait, c’est une tôle ondulée entre le giratoire à la sortie de Tarare et le giratoire à la sortie de Pontcharra !", retient l’étude.

C’est à Mions que se trouve la 3e route la plus dégradée du Rhône. Il s’agit de la rue des Coquelicots, une rue "étroite sans marquage au sol et sans éclairage", explique le rapport. "Pas de trottoir alors que beaucoup de jeunes empruntent cette route à pied. Trous en formation", peut-on également lire.

Selon l’association, le département du Rhône a consacré 38,7 millions d’euros à l’entretien de la voirie routière. Cela correspond à 86 euros par habitant.

Source 

Météo à Lyon : le froid et les éclaircies au programme ce week-end







Novembre ne se résume pas qu'à la pluie voire aux flocons de neige. Ce week-end sera là pour le prouver.
Samedi matin, malgré des températures très basses (entre 1°C dans le Sud-Ouest du Rhône et 5°C à Lyon), les éclaircies seront majoritaires. Elles chasseront même la grisaille des Monts du Lyonnais dans l'après-midi. Et le mercure grimpera jusqu'à 7 degrés sur la Métropole.

Dimanche matin, après une nuit pluvieuse, retour du soleil sur le département, avec encore des températures fragiles : 5 degrés à Tarare, 6 à Villeurbanne et 7 à Vénissieux.
Dans l'après-midi, pas de changement, le ciel restera clément mais les températures chuteront, jusqu'à 4 degrés dans le Beaujolais et 6°C sur l'agglomération lyonnaise.


Le début de semaine prochaine s'annonce tout aussi agréable. Malgré un ciel gris lundi, les éclaircies marqueront leur territoire mardi et mercredi sur le Rhône.

Source